À propos de nous – Histoire du club

Au tout début du printemps 1999 que John Payne a découvert les Southern Cruisers pour la première fois. En naviguant sur Internet, il c’est retrouvé sur un lien d’un club de randonné de moto appelé The Southern Cruisers Riding Club. John a été immédiatement étonné par leur approche simple de ce qu’est un club de moto .L’accent mis sur la circonscription et l’absence de règlements ou le besoin de réunions ou d’engagements de quelque nature que ce soit ressemblaient exactement à ce que John recherchait. Il était déjà membre d’un club où les règlements et les façons de faire étaient au dessus de tous , il en avait plus qu’assez et estimait qu’il était certainement temps de changer.
Il y a un processus simple pour faire une demande d’adhésion en ligne et comme il n’y avait aucune cotisation ou toute autre forme de paiement requise, John a pensé qu’il n’avait rien à perdre. Au bout de 3 jours environ, il a reçu un courriel lui souhaitant la bienvenue au Club et l’informant qu’il était le premier Canadien à avoir adhéré et qu’il avait reçu un numéro d’identification de «membre en général» et avec cela, le Southern Cruisers Riding Club s’est établi au Canada.
John a rapidement créé un chapitre le 3 mai 1999, le premier chapitre canadien du SCRC, le chapitre 57 de Burlington, est né avec John comme premier officier. Il n’a pas fallu longtemps pour que le SCRC au Canada se développe car au début du printemps 2000, Kurt Wulf avait ouvert notre deuxième chapitre, 209 Orangeville, notre troisième, 238 Niagara a été ouvert par Mike Riddick suivi peu de temps par le chapitre 261 Durham ouvert par Bruno Marchese. À l’été 2000, juste une courte année, le club était passé d’une idée à 4 chapitres très actifs.
Il était clair que la philosophie du Club; aucune cotisation, aucune réunion et aucun engagement d’aucune sorte n’avait touché la corde sensible des motards du monde entier et nos membres ont continué de croître avec les chapitres à Londres, maintenant Aylmer 262, (Mike Cuff), Kitchener 270 (Manish Patel) et Barrie 328 rejoignant en 2001 John pensait que c’était une idée qui plairait à encore plus de motocyclistes et installa un kiosque à l’International Motorcycle Supershow ( Toronto)en janvier 2002. En quelques semaines, Mike Langevin avait ouvert le chapitre 298 à Newmarket. Peu de temps après, et après quelques tentatives infructueuses de la part d’autres personnes, Billy Rankin a ouvert avec succès le chapitre 383 Toronto.
Un moment fort de l’année a été lorsque Wes Brander a ouvert notre premier chapitre au Québec, le chapitre 354 Montréal, en novembre. Nous étions maintenant dix chapitres en seulement trois ans. L’année suivante, 2003, a connu une croissance similaire lorsque Bill McKiernan a ouvert le chapitre 373 Peel en mars, Rick Hill a ouvert le chapitre 329 Brantford et en août, une autre première lorsque Linda Maracle est devenue notre première femme 1re officier lorsqu’elle a ouvert le chapitre 236 Quinte. Pendant que tout cela se passait, John s’occupait de toutes nos affaires canadiennes et, au début de 2004, il est devenu notre agent régional pour l’Est du Canada.
La croissance de cette grande idée s’est poursuivie en 2004 avec la formation des chapitres 418 Sudbury (Butch «Bulldog» Ouimette) en avril, 399 Norfolk (Bruce Scheel) en juin, 334 Windsor (Louise Emery) en juillet et 437 Ottawa (Gerry «LoonStar) ”Goulet) en octobre. Nous avons également vu le démarrage de notre deuxième chapitre québécois, 281 Varennes (André Gosselin) et plus tard le chapitre 460 La Sarre Abitibi (Rémi Lavoie) cette année-là. Nous pensions que nous allions très bien, mais notre présence à l’International Motorcycle Supershow a continué de nous surprendre et de nous étonner et il est devenu évident pour John qu’il avait besoin d’aide. En février 2005, John a demandé et obtenu son approbation pour le nouveau poste d’agent provincial de l’Ontario et lors de notre réunion annuelle des officiers en 2005, il a annoncé que Mike Langevin quitterait son poste de premier officier de Newmarket pour devenir notre premier officier provincial de l’Ontario. La croissance des chapitres s’est poursuivie avec trois nouveaux chapitres en 2005, en février, le chapitre 238 Niagara a divisé la péninsule du Niagara donnant naissance à 129 Erie Shores (Denis Martineau), Le 464 North Halton (Dave «Crockett» Cameron) a été formé en juillet et à la fin de 2005, le chapitre de Kitchener était devenu si grand qu’il a séparé le chapitre 501, Cambridge Guelph avec Reg Green comme premier officier.
Au printemps 2006, après 7 ans d’engagement et de dévouement à la croissance du club au Canada, John a estimé qu’il était temps de prendre un repos bien mérité et a annoncé sa retraite lors de la réunion annuelle des officiers. À la retraite de John, Mike Langevin, qui était passé du premier officier de Newmarket à l’officier provincial de l’Ontario, a assumé le rôle d’officier régional de l’est du Canada et Bill McKiernan a démissionné de son poste de premier officier de Peel pour devenir notre officier provincial de l’Ontario. Cette année-là également, Laurie Johnson a accepté le nouveau poste d’agente provinciale du Québec. Bien que John ait passé le flambeau, il continue à ce jour en tant que membre actif du chapitre qu’il a formé en 1999.
En 2007, le chapitre 11 Hamilton, qui avait échoué lors d’une précédente tentative, est devenu notre 23e chapitre (Jim Marlor). L’année suivante, 2008, voit trois nouveaux chapitres au Québec, le 30 Val d’Or, le 140 Brome Missisquoi et le 515 Amos devient notre 26e chapitre en seulement dix ans et à notre réunion des officiers cette année-là, il a été annoncé que Mike Riddick avait quitté son poste de premier officier de Niagara pour assumer le rôle d’agent provincial adjoint de l’Ontario.
Nos chapitres se sont rencontrés et ont roulé les uns avec les autres, nos membres ont fait des road trips les uns avec les autres, nous avons mangé ensemble et nous avons joué ensemble et nous avons continué à diffuser l’idée et à grandir. En 2009, 453 Rouyn-Noranda et 523 Orillia s’est jointe à nous et à notre réunion des agents cette année-là, notre agent provincial de l’Ontario, Bill McKiernan, a pris sa retraite et a été remplacé par Mike Riddick. En 2010, 417 Saint-Jean sur Richelieu (Serge Gérard), en 2011, 553 Lac Mégantic (Steeve Duquette) et en 2012, 565 Nottawasaga Bay (Bruce Leslie) nous ont rejoints. De plus, au cours de cette période, en 2009, Lauri Johnson, notre agent provincial du Québec a démissionné et a été remplacé par Yves LeDoc et en 2011 Butch Ouimette a quitté son poste de premier officier du chapitre 418 Sudbury pour devenir notre agent provincial adjoint de l’Ontario.
Lors de la réunion de notre officier au printemps 2013, Mike Langevin, qui était notre officier régional pour l’Est du Canada depuis 2006, a annoncé sa retraite et la nomination de Mike Riddick au nouveau poste d’officier national canadien et Butch «Bulldog» Ouimette comme notre Provincial de l’Ontario Officier. Paul «Too Tall» Devitt a quitté son poste de premier officier du chapitre 238 Niagara pour devenir officier adjoint provincial de l’Ontario.
Peu de temps après la réunion des officiers de 2013, 488 French River (Denis Dupuis) ont rejoint le club, en 2014 nous avons accueilli 224 Sherbrooke (David Sarasin) et en 2015, 233 Timmins (Pete Henry) en avril, 420 Lévis (Claude Thibault) en août et 680 Oakville (Kevin Black). Nous étions maintenant 36 chapitres et toujours en croissance. En 2014, Yves LeDoc a pris sa retraite et a été remplacé par Mark Brooker à titre d’agent provincial du Québec. Nous grandissions encore à un rythme incroyable et en 2016, Dennis «Te Bear» Budgen a quitté son poste de premier officier du chapitre 281 Varennes pour devenir notre adjoint au provincial du Québec et en raison du nombre de chapitres, Butch Ouimette a déménagé au poste nouvellement créé de l’officier national adjoint du Canada et de Paul Devitt à l’officier provincial de l’Ontario. En 2017, quatre autres chapitres ont rejoint la famille Southern Cruisers, 698 St. Jerome Laurentides (Kyriacos Kyriacou) en janvier, 710 Thousand Islands (Robert Cook) en avril, 726 Stratford (Dan Wagler) en juin et 596 North Bay (Ryan Miller) en octobre. D’autres changements en 2017 ont été le départ à la retraite de Mark Brooker qui a été remplacé par Dennis Budgen et Pat Roy nommé agent provincial adjoint du Québec. En Ontario, Doug «Chooch» McNamee a quitté son poste de premier officier du chapitre 57 de Burlington pour assumer le rôle d’agent provincial adjoint de l’Ontario.
Lors de notre réunion annuelle des officiers au printemps 2018, il était à nouveau temps de changer. Mike Riddick, qui occupait un rôle de leadership depuis 18 ans, a annoncé qu’il était temps pour lui de prendre sa retraite et avec ce Butch «Bulldog» Ouimette, qui était devenu notre officier national adjoint du Canada, est devenu notre officier national canadien avec Paul «Too Tall» Devitt passe d’agent provincial de l’Ontario à officier national adjoint du Canada et Doug «Chooch» McNamee assume le rôle d’agent provincial de l’Ontario. Ces déménagements créant un poste vacant, Mike «Jimmy Gee» Garrison, premier officier du chapitre 57 de Burlington, est devenu notre officier adjoint provincial de l’Ontario. Il a également été convenu qu’avec la croissance continue que nous connaissons, nous aurions besoin d’un secrétaire national canadien et nous sommes heureux d’annoncer que Jenn Whitford a accepté ce poste. Peu de temps après la réunion des officiers, le 730 Vaudreuil Soulanges (Robert Walsh) et le 731 Cornwall (Jay Roberts) sont devenus nos 41e et 42e chapitres.
Notre réunion annuelle des officiers au printemps 2019 a vu des changements supplémentaires avec le départ à la retraite de Butch Ouimette. Butch avait été premier officier et membre fondateur du chapitre 418, officier provincial adjoint de l’Ontario, officier provincial de l’Ontario, officier national adjoint du Canada et officier national canadien. Il a annoncé que Paul «Too Tall» Devitt, actuellement officier national adjoint du Canada, deviendrait le nouvel officier national canadien. Bien que Butch ait pris sa retraite de ce poste, il ne le quittait pas car il a accepté une affectation de 3 ans au conseil d’administration du Southern Cruisers Riding Club. De plus, Doug McNamee a annoncé l’ajout d’un deuxième agent provincial adjoint de l’Ontario, premier officier du 383 Toronto Joe «Rainman» Stapleton. Les choses allaient bien et dans la bonne direction et en 2019, le SCRC a célébré tranquillement ses 20 ans au Canada. Nous étions un club de 42 chapitres et toujours en croissance.
En février 2020, le chapitre 163 Laval (Danny MacLean) et après plusieurs tentatives infructueuses, notre premier chapitre ouest, le 353 Winnipeg (Ross Roteliuk) s’est joint. Nous avions tenté de devenir membres de nos provinces de l’Ouest avec peu de succès et la section de Winnipeg était un ajout bienvenu à notre famille. Le membre le plus récent de notre famille est le 94 Plaisance – La Petite Nation (Sylvain Fugère) qui est devenu notre 45e chapitre en février 2021.
Nos chapitres canadiens du SCRC ne sont pas fictifs et ne sont pas considérés comme une «croissance anticipée». Ce sont des groupes organisés, actifs et fonctionnels existants qui font tous partie de la famille mondiale des chapitres. Nous sommes sans aucun doute Canadiens, mais nous sommes également fiers de faire partie d’une organisation beaucoup plus grande avec des avantages beaucoup plus importants. Que vous planifiez un voyage à Bike Week en Floride en janvier, à Americade et / ou Laconia en juin ou à Sturgis en août, vous pouvez rechercher un chapitre local ou plusieurs chapitres le long de votre itinéraire, prendre contact et vous attendre à être accueilli par l’un de nos membres dans tout le pays et se sentir comme chez soi avec eux dès votre arrivée
Actuellement, il y a 45 sections actives du SCRC à travers le Canada avec environ 5 000 membres canadiens. Plus de 25 000 membres dans le monde et 721 chapitres, dont: États-Unis, Canada, Australie, Belgique, République tchèque, Angleterre, Allemagne, Corée, Pologne, Suède et Suisse pour n’en nommer que quelques-uns. La camaraderie et la joie de rouler combinées à la philosophie «Keep it Simple» du SCRC continueront à faire de ce club le succès qu’il est dans les années à venir.